CONTRIBUTION DU JURASSICA MUSEUM 

    
En février 2000, à l’occasion de la construction de la Transjurane, une petite équipe de paléontologues est engagée, en marge des archéologues, pour procéder à l’examen des terrains géologiques sur le tracé des tronçons encore à construire. Cette équipe a pour mission de sauvegarder, documenter et analyser le patrimoine géologique et paléontologique enfouis sous le tracé autoroutier.


En 2001, la découverte d’un site remarquable de vertébrés et bois fossiles datés de l’Oligocène (- 30 millions d’années) sous la tranchée couverte de la Beuchille, au sud de Delémont, entraîne un premier intérêt à l’échelle nationale pour les découvertes paléontologiques jurassiennes tant dans le milieu académique que dans les médias. En 2002, les fouilles menées sur le tracé autoroutier entre Porrentruy et Boncourt mettent au jour des traces de dinosaures de l’époque jurassique (-152 millions d’années). Reconnue mondialement, cette découverte déclenche un engouement international. Toujours en Ajoie, d’autres fouilles révèlent des fossiles de mollusques, tortues, poissons, crocodiles et plantes du même âge. Enfin, dans la région de Courtedoux et de Boncourt, la fouille d’anciennes dolines aboutit à la découverte de défenses de mammouths et de restes osseux d’autres espèces, comme le rhinocéros laineux ou le bison des steppes.


En 2008, le Gouvernement présente au Parlement jurassien un message intitulé Paléojura, basé sur une démarche de mise en valeur reposant sur des axes scientifique, touristique et pédagogique. Ce message est accepté à l’unanimité par le Parlement en septembre 2008. L’avènement du projet Paléojura renforce le développement du Musée jurassien des sciences naturelles. Depuis 2012, ces deux entités fonctionnent activement ensemble sous le nom de JURASSICA. L’institution prend l’option d’un développement global des sciences naturelles dans le canton.


Collections de la Paléontologie A16 : 45’000 spécimens au total !
Les fouilles menées dans le cadre des travaux autoroutiers de la Transjurane ont révélé un patrimoine géologique et paléontologique exceptionnel, concentré essentiellement sur les périodes du Jurassique supérieur, de l’Oligocène et du Quaternaire. Environ 45’000 fossiles ont été recensés. Sur le seul périmètre du plateau de Courtedoux – Chevenez, 13’500 traces de dinosaures, près de 90 carapaces de tortues, trois squelettes de crocodiles ainsi que plus de 2’500 restes de mammifères ont été découverts.


Ce sont une partie de ces vestiges extraordinaires que le JURASSICA Museum présente aux visiteurs de Palexpo.

Plus d'infos sur Jurassica ici!